mercredi 17 septembre 2014

Niki de Saint Phalle - Le Jardin des Tarots




Tout le monde, ou presque, connaît les célèbres « Nanas » de l’artiste Niki de Saint Phalle… Mais qu’en est-il de son Jardin des Tarots ?

C’est pourtant une oeuvre et un lieu fantastique et surprenant, unique au monde. Situé à Capalbio au sud de la Toscane.


Les premiers travaux, auto-financés du début à la fin, commencèrent en 1979 grâce à la collaboration et au soutien de son mari Jean Tinguely, d’amis artistes mais aussi d’anonymes.

Dans cet immense jardin privé sont représentées les 22 arcanes majeures du tarot sous forme de sculptures géantes hautes de 12 à 15 mètres faites de polyester peint et de béton armé recouverts de mosaïques : miroirs, céramiques multicolores et verres colorés de Murano.


Au cours des déambulations libres dans ce jardin, on peut rencontrer :

- le Magicien dont la main est recouverte de petits morceaux de miroir

- la Grande Prêtresse grâce à laquelle l’artiste a voulu rendre hommage au Jardin de Bomarzo (Rome). De la bouche jaillit une petite cascade dont l’eau s’écoule sur des escaliers recouverts de feuilles en céramique. Au centre de la «  fontaine » tourne la Roue de la Fortune et ses jets d’eau

- la carte de la Force est représentée par une figure féminine qui à l’aide d’une laisse invisible domine la force brutale d’un dragon recouvert d’un manteau de miroirs verts


- Le Soleil en forme d’oiseau est posé sur un arc de cercle

- La Mort chevauchant un cheval avec sa faux dans la main

- Le Diable, Le Monde, Le Fou…

- La carte du Pendu est située à l’intérieur de l’Arbre de la Vie

- la Justice, figure féminine est enserrée dans une machine représentant l’injustice bloquée derrière une grille fermée par un gros cadenas

- L’Amoureux est représenté par Adam et Eve au cours d’un sympathique pique-nique


- L’Hermite, La Tour…

- L’Empereur représenté à l’intérieur d’un château soutenu par diverses colonnes recouvertes de mosaïques faites de miroirs et de céramiques.

- La carte de l’Impératrice, en forme de sphinx et à l’intérieur de laquelle on peut découvrir un grand salon, une salle de bain et une petite chambre à coucher. C’est dans ce lieu qu’a vécu et travaillé Niki de Saint Phalle durant toute la réalisation de son projet.


- sont là également le Chariot, l’Etoile, le Jugement

- et la Lune, et la Tempérance.

Aujourd’hui, même si Niki de Saint Phalle n’est plus parmi nous, son souvenir vit toujours à chaque détour et dans chaque recoin de ce jardin symbolisant le rêve et le travail de toute une vie.


Un très bel ouvrage sur ce jardin



Et ne pas manquer l’exposition au Grand Palais - Paris, jusqu’au 2 Février 2015. Le Grand Palais propose ici la plus grande exposition consacrée à l’artiste depuis vingt ans et un nouveau regard porté sur son travail : http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/niki-de-saint-phalle