lundi 24 septembre 2012

Art Sacré


Sadhanart nous invite à pénétrer dans l’univers des merveilles de l’art sacré au travers d’une sélection exceptionnelle d’oeuvres pour l’évènement Présence et Offrandes.

Sculptures, Tangkas et objets de rituel des siècles passés, témoins vivants et rayonnants des traditions hindoues, bouddhiques, jaïnes ou chamaniques, sont associés à des peintures aborigènes d’Australie, expressions contemporaines d’une connexion naturelle et ancestrale au Sacré. Supports de dévotion, de contemplation et d’amour, ces objets conçus dans un geste d’Offrande possèdent une charge indescriptible qui va droit au coeur de celui qui se laisse toucher. Intensité, Présence et Beauté, en font une voie d’accès spontanée au Divin.

La moitié de la vie sainte, Seigneur, n’est elle pas amitié avec le beau, association avec le beau, communion avec le beau ?
Non, Ananda, dit le Bouddha. Cela n’est pas la moitié de la vie sainte, c’en est l’entièreté... Samyutta Nikaya

L’Exposition

Ainsi, après « Trésors d’hier et d’Aujourd’hui et Témoignages de Sagesse », Sadhanart propose l’édition 2012 de l’exposition Art Sacré. Cette nouvelle sélection de statues, peintures et objets de culte soigneusement rassemblés, met l’accent sur la présence intense et pénétrante qui émane de ces odes à la Beauté.

Les représentations anciennes de Bouddha, Avalokiteshvara, Tara et autres figures illustrent les voies bouddhistes. Statues et tangkas de différentes époques évoquant sagesse, lumière, compassion et connaissance, sont principalement originaires du Tibet, de Birmanie, de Thaïlande, du Laos...

Elles sont associées à des pièces tantriques ou chamaniques népalaises et prennent toute leur dimension, entourées de leurs supports de pratiques (lampes à beurre, bols à offrandes, Vajra, cloches, Purbas).

Le panthéon hindouiste y est présent au travers des sculptures de Shiva, Vishnou, leurs parèdres, compléments féminins indispensables a toute manifestation ainsi que leur “famille”. Statues de pierre, bronze ou bois des siècles passés, sont symboliques de la complexité de l’hindouisme : l’objectif est de rencontrer le sens commun au travers des multiples formes que peuvent prendre certaines divinités. En provenance d’Inde ou du Népal, ces emblèmes sont illuminés par les objets de rituels utilisés à leur dévotion (lampes à puja, brûle-encens...).

Aux cotés de l’art sacré ancien d’Asie figurent des peintures aborigènes d’Australie d’artistes renommés qui perpétuent les traditions du Temps du Rêve, temps de la création du monde. Ces toiles nous parlent tour à tour de la nature, de la vie quotidienne et des rites sacrés ancestraux, sources de connexion immédiate au Divin. Leur graphisme a la fois simple et complexe, symbolique et abstrait en font des œuvres d’art dont l’impact sur nos sens peut, si l'on se laisse pénétrer, être réellement déroutant.

La présence, la beauté et la force de ces trésors des temps anciens ou contemporains transmettent, aux confluences et au-delà des traditions, un héritage universel. Véritables offrandes, supports de contemplation et d’amour, ces objets d’un art particulier émettent une charge indescriptible qui va droit au coeur de celui qui se laisse toucher. C’est une expérience unique à laquelle nous sommes invité : honorer la Présence du sacré au-delà de la pensée…

A la Galerie BASSO
64 rue Mazarine
75006 PARIS
Jusqu’au 6 Octobre, tous les jours de 12h à 21h30