mardi 31 mai 2011

Rina Banerjee au Musée Guimet









Installées au coeur des collections permanentes, les magnifiques compositions hybrides et poétiques de l’artiste entrent en résonance avec les oeuvres millénaires du musée, qui constituent la collection permanente.

Shiva dansants, Krishna déhanchés et Bouddha Khmers surveillent les sculptures sensuelles, mêlant avec dextérité coquillages, crânes d’animaux, plumes et étoffes indiennes, des installations spectaculaires associant objets coloniaux et matériaux plastiques trouvés dans les rues de New York, ponctués de grands dessins oniriques aux couleurs exotiques mettant en scène la transe des corps…

Déployées ainsi dans l’espace-temps singulier du Musée, les oeuvres de Rina Banerjee y expriment les ambiguïtés de sa double appartenance au monde occidental et oriental, les illusions héritées du passé et les « chimères » des temps nouveaux, les contradictions du monde post-colonial et l’envers de la mondialisation.

Au sein de murs chargés d’histoire du vieux Musée Guimet, saturés de signes sociologiques et religieux, les oeuvres de Rina Banerjee révèlent, dans un panthéon de demi-dieux, de figures féminines à l’aspect guerrier et d’animaux fabuleux, la complexité du mixage des cultures et les incessantes luttes de pouvoirs des civilisations.

Rina Banerjee : née à Calcutta en 1963, elle quitte l’Inde avec sa famille pour l’Angleterre puis les Etats-Unis dans les années soixante. Ingénieur de formation, elle obtient un Master of Fine Arts de l’Université de Yale en 1995 et s’installe à New York, maintenant une relation étroite avec son pays d’origine au travers de réguliers séjours en Asie. Ses créations mêlent mythologies et religions, anthropologie et conte de fées, exotisme et tourisme de masse. Remettant en question l’ordre du monde dans une explosion d’imagination et de matériaux, ce travail délicat, mais questionnant, donne naissance à des êtres en mutation, des créatures parfois monstrueuses, métaphores d’un monde en perpétuel devenir. Simultanément à son exposition au Musée Guimet, Rina Banerjee montre également ses oeuvres les plus récentes à la Galerie Nathalie Obadia qui représente l’artiste depuis 2005.

Personnellement, j'ai adoré !
La saison indienne au Musée Guimet : http://www.guimet.fr/Saison-indienne
La Galerie Nathalie Obadia à Paris : http://www.galerie-obadia.com/current_show.php?pl=0
Le site officiel de Rina Banerjee : http://rinabanerjee.com