mardi 8 février 2011

Tantra Art


Au-delà des sens sont les objets
Au-delà des objets est le mental
Au-delà du mental est l’intelligence
Au-delà de l’intelligence est l’Atman
Au-delà de l’Atman est le non-manifeste
Au-delà du non-manifeste est l’Esprit
Au-delà de l’Esprit il n’y a rien
C’est la fin : la Pure Conscience.
Katha Upanishad


L’état de Yoga

Une profonde méditation ou dhyana, dans laquelle il n’y a pas de distinction entre celui qui médite et l’objet de sa méditation, prend place lorsque l’esprit est soumis à la discipline des pratiques du yoga.

Les processus de pensée habituels qui agitent l’esprit à travers les sens physiques subissent alors une transformation. On peut ainsi soutenir sa concentration pour un certain laps de temps, détournant son esprit de tout stimulus extérieur, en conservant un calme absolu de manière à être complètement réceptif à la sensation s’élevant des profondeurs de son être.

De cette manière, on commence un voyage « vers l’intérieur », se libérant de la soumission aveugle à la perception ordinaire des sens, pour une véritable Connaissance de Soi.

La vision

Le champ de vision normal de l’œil est limité. Mais la vision contemplative est quant à elle particulièrement intense, car elle est dirigée vers l’essence de la forme, la vibration qui crée la forme. Cette interdépendance de la forme et de ce qui engendre la forme est considérée comme étant la configuration ultime, celle qui inclut notre monde des phénomènes.

L’élimination de toute pensée, de tout sentiment, de toute perception, excepté l’objet immédiat de la concentration, est absolument nécessaire pour accéder à cette vision intérieure. Un symbole particulier, une forme, ou une couleur, les deux ou trois combinés, peuvent faciliter cette concentration.

D’autre part, la condition préalable pour connaître cette expérience personnelle d’une telle vision est un état de silence intérieur ou d’équilibre, une quiétude ou un calme primordial. Cet état de relaxation et de détachement peut être facilement induit par la pratique du Yoga Nidra.

Une fois que cette unité de l’esprit est atteinte et que le sujet en devient conscient, elle lui sert de point de départ pour comprendre l’unité de sa propre essence, et pour créer une œuvre picturale authentique. Reproduire cet état, sur le papier ou sur une toile, à l’aide de la peinture ou des matériaux de dessin, ou du collage, est le but du YOGA de l’ART.

Selon le yoga, cet état intuitif est universellement compréhensible, communicable, et accessible à TOUS. Et c’est une expérience vivante qui ne désavoue ni les sens ni les expériences normales de la vie.

La création

Le mode que nous expérimentons communément est un monde d’une totale relativité. La personne qui pratique le Yoga de l’Art se réalise et se maintient dans une relation plus large et plus profonde avec le cosmos.

L’œuvre produite dans ces moments culmine dans une représentation simultanée de soi et du monde. Et dans ce monde, la personne est elle-même un monde. Notre esprit devient un pont entre la physique de l’atome et les orbites des corps planétaires, du plus petit au plus grand, dans l’union du ciel et de la terre. C’est dans ce sens que l’art-yoga met littéralement « sous le joug » (la racine sanscrite du mot yoga est jug, qui signifie « joug »), en une délicate fusion, les polarités du subjectif et de l’objectif, le simple et le synergique, l’abstrait et le concret, les principes masculins et féminins, dans le grand ballet joyeux de la création.

Pour une fois, l’art tout en demeurant une vérité révélée d’une intense signification personnelle, offre également la perception totale : Tout est Unité !

L’ATELIER DU LAURIER ROUGE propose de nombreux stages toute l’année, qui vont dans ce sens du YOGA de l’ART. Voir le site : http://www.laurier-rouge.com


Le texte est de Mudita librement adapté à partir d’un ouvrage de référence : « ART YOGA » d’Ajit Mookerjee, 1975, aux Editions Les Presses de la Connaissance.

En illustration : une œuvre de
Catherine Mazarguil « Par le Corps de la Terre » huile sur toile et feuille d’or, 1 m x 1 m.