lundi 30 novembre 2009

L'art et la méditation dans les hôpitaux ?


En Floride, au Centre Hospitalier Shands, artistes et médecins travaillent ensemble depuis 18 ans et leurs programmes AIM (Arts in Medicine) aident à mettre en lumière les avantages cliniques de la créativité artistique.

Dix huit ans après ses humbles débuts, le budget annuel d’AIM dépasse les 350.000$. Cinq hôpitaux sont concernés et 150 bénévoles viennent soutenir chaque année l’action d’artistes en résidence qui passent de 10 à 20 heures par semaine à l’hôpital.

Outre la musique, le chant, la danse, le théâtre, la peinture, que pratiquent les patients, des séances de méditation hebdomadaires leur sont proposées, ainsi qu’à leur famille et au personnel soignant.

Des recherches scientifiques, par exemple celle conduite en 2001 à l’université de Buffalo, New York, ont établi qu’écouter la musique de son choix avant de se faire opérer, puis pendant et après l’intervention, permettait de faire baisser la tension artérielle, le rythme cardiaque et, bien sûr, l’anxiété provoquée par ces opérations.

Ecouter des berceuses permet à des prématurés un meilleur développement neurologique, ainsi qu’une meilleure croissance pondérale. La danse aide les personnes âgées à conserver leurs fonctions intellectuelles, émotionnelles et motrices.

D’autres études, enfin, sur des séropositifs et des dialysés, ont prouvé qu’en participant à une activité artistique, les patients se sentent mieux sur le moment, mais surtout que la réponse immunitaire de leur organisme s’améliore.

Conclusion : « l’art » ne soigne pas une maladie en particulier, mais est bénéfique dans tous les cas !

D'autre part, il faut savoir que plus de 200 hôpitaux américains et des facultés de médecine aussi prestigieuses que Stanford, Duke ou Harvard pratiquent et enseignent les exercices de méditation préconisés par un médecin, adepte de la méditation, le Dr Jon Kabat-Zinn pour réduire le stress des traitements et les souffrances des malades. Jon Kabat-Zinn est né en 1944. Professeur émérite de médecine, il a fondé et dirigé la Clinique de Réduction du Stress (Stress Reduction Clinic) et le Centre pour la Pleine Conscience en Médecine, dans les soins de santé et dans la société (Center for Mindfulness in Medicine, Health Care, and Society) de la Faculté de Médecine de l'Université du Massachusetts. Son enseignement de la "Pleine Conscience" (Mindfulness) nous entraîne à vivre d'instant en instant, ce qui permet de réduire le stress, l'anxiété et la douleur, et de vivre autrement la souffrance et la maladie. Il est membre du conseil d'administration du Mind and Life Institute, qui promeut le dialogue et la recherche au niveau le plus élevé, entre les sciences modernes et les traditions contemplatives.

En France, l’hôpital Sainte-Anne à Paris est le premier établissement français à avoir introduit la méthode de la Pleine Conscience dans ses murs en 2004, grâce au psychiatre et psychothérapeute Christophe André. Ce médecin s’intéresse depuis toujours à l’esprit, aux émotions et à la spiritualité au sens large. Il propose à ses patients – parmi d’autres pratiques – le programme "MBCT" qui intègre des techniques de thérapie cognitive associées à la pratique de la méditation pour prévenir les rechutes dépressives.

D’autres expériences, concluantes, sont tentées en milieu clinique et hospitalier à Marseille, à Lyon… Partout on constate une réelle amélioration du stress des patients.

À lire du Dr Jon Kabat-Zinn : Au cœur de la tourmente, la pleine conscience, aux Editions De Boeck. Nous souffrons tous un jour ou l'autre. Cette souffrance peut être petite ou grande, personnelle ou professionnelle, générer un stress minime ou important. Certains d'entre nous y font face, d'autres n'arrivent pas à gérer. La technique de la pleine conscience nous aide à vivre le moment présent qu'il soit positif ou négatif, à l'appréhender comme un fait en nous demandant non pas comment réagir mais comment répondre. Comme l'explique Christophe André, "La vie ne commence pas qu'une fois tous nos problèmes résolus. Non, elle est déjà là, sous nos problèmes et nos insatisfactions. Prête à accueillir le bonheur et la grâce." Cet ouvrage nous explique ainsi ce qu'est la pleine conscience, ce qu'elle peut nous apporter, et comment l'atteindre...

En illustration : une photographie de Philippe Cap.