mardi 3 mars 2009

L'Auto-louange



Souviens-toi de ta noblesse

«Quand les jeunes sont violents, c'est qu'ils viennent décaper nos mouroirs et les manteaux qui nous étouffent». C'est par ces mots que Marie Milis, professeur de mathématiques et d'éthique à Bruxelles, présente une méthode pédagogique inédite : la pratique de l'auto-louange de soi et de l'autre, directement inspirée de la sagesse africaine.

Elle a édité en 2008 un ouvrage, dont la lecture – et l’application déjà, s’est révélée, pour moi et l’animation de mes ateliers, comme une perle de lumière. A l’heure de la délation organisée et de l’auto-flagellation télévisuelle, où presque tous les programmes tournent autour de la honte du vécu, de la justice policière, de la plainte, du regret et de l’envie désespérée d’être autre, cette nouvelle pédagogie ouvre grandes les portes de la beauté de l’humain. Simplement.

Le livre est préfacé par Christiane Singer qui écrit notamment : "Cette étonnante pratique m'apparaît une merveilleuse école de dignité" .

SOUVIENS-TOI DE TA NOBLESSE : un très beau titre pour un enseignement à rebours, une méthode novatrice que Marie Milis utilise depuis plusieurs années avec des élèves en difficulté, élèves issus de milieux défavorisés. Basée sur la louange de soi et de l'autre, les résultats dépassent toute attente : chacun de ses élèves retrouve une part précieuse d’estime de soi et la saveur d’apprendre.

C’est aussi ce que confirme son ami Julos Beaucarne, qui propose régulièrement cette expérience extraordinaire dans ses ateliers d’écriture.

Cet ouvrage, paru aux éditions du Grand Souffle (difficile à trouver dans les FNAC ou chez Cultura - on sait le peu de cas que font ces grandes enseignes aux petits éditeurs, donc à commander en prioirité chez son libraire de quartier, grâce aux références indiquées en fin d'article), ce livre donc, est autant une méthode concrètement applicable, qu’un témoignage direct de la magie qui s’opère lorsqu’on laisse la jeunesse rejoindre ses ressources. Il est conçu comme un dialogue entre ceux qui font circuler la parole et ceux qui naissent à eux-mêmes.

«Prononcer notre louange déprogramme les scénarios pathogènes qui nous engluent. La réalité lumineuse de la vie devient tangible».

Ainsi, les fruits de cette expérience, recueillis dans ce livre, sont une source respiratoire, une pro­messe contagieuse de l'élan du coeur retrouvé. Ici, l'éducation n'enseigne pas, elle accompagne. «Accompagner c'est célébrer, c'est manifester l'incroyable splendeur qu'est chacun (e)».

Extraits du livre :

Au commencement

Au départ un stage d'écriture d'auto-louanges animé par Ngo Semzara Kabuta pour l'association Initiations*. Double révélation : celle du plaisir d'écrire en totale liberté, et celle de la densité des rencontres entre les participants.

Quel plaisir de s'expérimenter écrivant :

Je suis l'âme primitive,
essentielle, l'inspirée, l'orante.
Je suis source et aboutissement,
ébauche et accomplissement.
Mes larmes ne sont pas qu'éclats de rire.
Mes colères ébranlent les âmes bien nées
et fustigent les autres.
Je permets le non, même si j'en souffre.
Au creuset de ma douceur,
les plus rebelles fondent.
Je suis la vie...

Quelle jubilation ! Les mots se donnent. Un fil secret déroule ses perles. Accepter de ne pas comprendre, de ne pas maîtriser.

Accueillir :

Je butine les regards,
encourage les potentiels,
crevasse les interdits,
jalonne de victoires des chemins de résurrection.
Rajeunissante, je savoure l'urgence du temps et la densité de l'instant.
Ma main est dictée par un inconscient poète dans l'euphorie de cette écriture facilitée.

D'avoir osé l'amplification avait ouvert pour tous les vannes d'un dire trop longtemps enfermé qui recelait des joyaux de vérités émouvantes.

Quelques auto-louanges de ses élèves (en difficulté !) :

Je suis le soleil dans le Nord,
Je suis la rose sans épines,
l’arc-en-ciel d’un milliard de pixels,
le sourire de moments de doutes,
le clin d’œil dans le malheur,
la douceur du désespoir et la lumière dans le noir.
Elodie

Je suis une reine, pas n’importe laquelle, la reine de toutes les folies.
J’éblouis par mon sens de la présence.
Dure comme de la pierre, je n’en fais qu’à ma tête.
Mon rire est le pansement de toutes mes blessures.
Je suis comme les vagues de la mer, je vais et je viens vers les gens.
Margot

Je suis celle qui préserve ses secrets comme une mère préserve ses enfants.
Je suis la psychologue qui écoute les gens.
Je suis l’orage quand rien ne va.
Je suis le soleil quand tout va bien.
Mon cœur, par moments, ne tient
qu’à un bout de ficelle…
Je suis l’enfant qui croit aux promesses d’un être cher,
Je suis celle qui ne peut avancer sans la présence de celle qui lui a donné la vie.
Laetitia

Je suis cette bougie à la flamme fragile, celle qu’il faut protéger de tout courant d’air un peu trop fort.
La flamme dont il faut prendre soin !
Je suis capable de t’éclairer, de te mettre un peu de chaleur dans les yeux lorsque tu es seul dans ce trou noir et glacial.
Ma cire est mon sang, si fluide et si chaud…Il est le miroir de mon âme.
Frédérique

Je suis une petite fée,
Pleine de joie et de beauté.
Je redonne le sourire à tous ceux qui souhaitent encore rêver.
Je suis une pièce d’or, pile ou face, ange ou démon…
Deux images si différentes qui font de moi une pièce rare,
Celle qui manque à ta collection.
Tamara


Je suis cet objet mystérieux.
Je nourris les débats de grand spécialiste ainsi que ceux des grandes puissances.
J’ai une forme adaptée à chaque apparition, tantôt ovale, tantôt longue, je nargue les radars, je me balade dans le ciel à votre insu. Capable de manœuvres époustouflantes, je suis issu d’une autre intelligence. Certains grands de ce monde cherchent à étouffer mon existence mais pour certains, je suis le fruit d’une imagination, pour d’autres, je suis connu sous le nom d’ovni.
Julien


Je suis cette petite fille qu’on a appelé Delphine,
modelable comme de la plasticine.
Je suis un nuage qui se glisse en dessous des gens
pour les faire atterrir doucement.
Delphine

Je laisse des traces partout où je passe comme une tornade aux USA.
Je suis ce militaire qui part en mission et qui ne sait pas quand il va revenir.
Je suis ce fessier de rêve que tout le monde regarde.
Thomas

Je suis l’ombre et la lumière.
Je suis ce long chemin de traverse ; je suis donc la Vie.
Je suis le fruit d’une éclaboussure entre deux peuples complètement différents.
L’un incarne le soleil, la joie, la fiesta….Le taureau.
L’autre, la fierté, l’élégance…Le coq.
Regardez-moi, je suis la fierté du coq et la force du taureau.
Sabrina

Je suis le tournesol, je souris à tout vent.
Mes compagnons de terrain me tiennent chaud tout comme le soleil quand il décide de nous briller dessus.
Je me nourris de cette solidarité qui m’unit à la terre.
Tourne, tourne, tourne Sol …
Tourne, tourne, tourne sur toi-même,
Je suis le tournesol.
Loly

Pour commander le livre : "SOUVIENS-TOI DE TA NOBESSE"
ISBN : 978-2-916492-42-1

Le Grand Souffle Editions
85 rue de la Fontaine au Roi, 75011 Paris
Tel : 01 42 94 25 50

Lien vers le site de l'Editeur : http://www.legrandsouffle.com/