mardi 8 janvier 2013

Les bonnes résolutions


Chaque année, début Janvier, c’est le temps des bonnes résolutions !

Le sankalpa, dans la tradition du Yoga est une résolution profonde, positive, énoncée à l'affirmatif, qui concerne l'auteur qui le prononce.

Dans la pratique du Yoga Nidra, le sankalpa est répété trois fois intérieurement, dans cet état "entre deux", ce sas créé par une pensée encore active, au début de la relaxation, avant que la conscience ne pénètre de plus en plus profondément vers l'intérieur, et à la fin de la séance lorsque cette même conscience cherche tout doucement à reprendre ses activités normales de veille.

Ce moment, ou ce lieu de formulation, ressemble beaucoup à ce que l'on appelle « l'inspiration » chez un artiste. Moment où la raison est vague, l'instant du "Sfumato" comme nous enseignerait Léonard de Vinci. C'est le moment du flou, où le doute mental permet tous les possibles. Et c'est à ce moment là que, si nous plaçons le sankalpa, tel une petite graine déposée dans le sillon du champ fraîchement tracé, où il y a juste ce qu’il faut d’humidité et de chaleur pour que le germe apparaisse bientôt, la plante grandira !

Moment de l'inspiration, de l'aspiration et de la pensée créative par excellence.

Certains instructeurs, ou professeurs de yoga, vous conseilleront également de répéter cette petite phrase le matin, au réveil avant de se lever du lit, et le soir avant de s'endormir.

Mais il existe aussi une forme très artistique et bien concrète pour réactiver le sankalpa. Voici un petit exercice de créativité pour un sankalpa à réaliser en trois dimensions.

Tout d'abord vous aurez besoin de quelques outils : du papier, des feutres, un peu de tissu ou de dentelle, quelques paillettes d'or et d'argent, des rubans, de la colle, quelques images, photos de magazines ou autres, quelques gouttes de parfum... enfin tous ces petits "bidules" qui se trouvent au fond des tiroirs, dont on ne se sert pas mais dont on ne voudrait se séparer pour rien au monde. Indispensable surtout, une boite, soit toute petite, la boite d'allumettes de cuisine par exemple, ou bien plus grande comme la boite à chaussures.

Lorsque vous avez réuni ces diverses fournitures, vous formulez trois fois votre sankalpa du fond du coeur, et vous le placez derrière le front, dans l'espace subtil de ajna chakra. Vous allez commencer ensuite à créer votre sankalpa "artistique". Désormais, laissez vous guider par les couleurs, les sensations, les émotions. La phrase peut être écrite au feutre doré sur un beau papier de soi (e), ou un ruban, ou encore une bande de tissu, qui, placé délicatement dans la boite tapissée de velours parsemé de paillettes, sera accompagnée de tous les "coups de pouce" de la providence auxquels vous faites appel : des images qui symbolisent vos aspirations profondes, quelles soient passées ou toujours présentes. En cela, vous vous aiderez des magazines, et surtout des images publicitaires, car on sait bien que les publicistes ne cherchent pas à vendre - basse besogne - mais à faire rêver ! En regardant d'une façon créative tous ces magazines et toutes ces publicités, vous vous apercevrez certainement qu'elles expriment vos voeux les plus chers tout simplement parce qu'ils sont universels : l'amour, la paix, le partage, la réussite, la santé, la beauté...

Avec les images des magazines, vous décorerez les parois de votre intérieur, vous y déposerez vos petits "talismans", cailloux, parfums, bijoux, fleurs séchées, coquillages, ou autres petits objets précieux qui accompagneront en beauté votre sankalpa. Vous allez ensuite pouvoir embellir votre boite à l'extérieur : peintures, paillettes, passementerie, découpages, laques et vernis finiront à merveille votre "coffret à sankalpa".

Mais attention, cette petite boite intime recèle vos aspirations profondes. Dans la maison, elle devra recevoir sa place de choix, sur la table de nuit, ou dans un tiroir secret. De temps en temps, vous allez ouvrir le coffret à sankalpa, vous respirez le parfum du temps qui réactive votre souhait le plus cher, vous dépliez le tissu ou le papier de soi (e), vous regardez les images "talismans". Une fois que tout cela est à nouveau bien "réactivé", la boite est refermée, reposée. C'est comme un instant de fraîcheur que vous vous êtes donné, comme si vous aviez relu plusieurs chapitres de votre journal intime, ou converser avec votre meilleur ami pour refaire le monde jusque tard dans la nuit.

C'est un coffret magique, magique uniquement pour soi, qui ne devient "opératif" que si l'on s'en sert ! Et ça marche !

Dans ce monde qui néglige nos rêves et nos aspirations profondes, c'est un outil concret qui permet le recentrage, dans l'intimité et la beauté.

Texte de Catherine Mazarguil, animatrice de l’Atelier du Laurier Rouge.

Ce petit exercice de créativité fait partie du programme du Stage/Formation "LE YOGA NIDRA, Une PORTE d'OR vers l'IMAGINAIRE", qui aura lieu à l'Atelier du Laurier Rouge, du 3 au 7 Juin 2013 : www.laurier-rouge.com

Photo et création de Catherine Mazarguil / Voir sa boutique