samedi 1 novembre 2008

Face à la crise ...

Qui contemple l'eau trouble perd de vue l'eau limpide.
Tchouang Tseu

Voici quelques extraits d'un texte d'Emmanuel Moulin, éditorialiste du site MéditationFrance :

C’est la crise financière : les bourses chutent fortement, de plus en plus de banques sont en situation de faillite, les taux de change sont devenus imprévisibles et il parait que 25000 milliards de dollars seraient partis en fumée en quelques mois. La panique collective s'est installée. Et les médias nous promettent déjà une récession longue et difficile en 2009 ?

Oui, le système capitaliste montre encore une fois toutes ses contradictions... Un professeur d’économie m’expliquait qu’ en ce qui concerne la crise financière, le grand responsable c'est "le toujours plus" du monde de la finance avec la valeur argent au dessus de tout. Cette crise va faire du bien car elle va ramener les choses sur l'essentiel, en tout cas cela poussera certains à se remettre en question. Dans un article paru le 14 octobre 2008, sur le site belge « le vif », intitulé « La crise financière empêche de dormir » les résultats d’une enquête menée au Royaume Uni confirment aussi que la crise financière à des conséquences néfastes sur le sommeil, par le stress qu’elle induit.

La crise est donc aussi une belle opportunité pour regarder notre vie, nos priorités et nos objectifs. Il est plus que temps de se poser les bonnes questions : Comment gérer les émotions ? Quelle est notre relation à l’argent ? De quoi avons-nous vraiment peur ? Où se trouve le bonheur ? Qu’est-ce que la méditation ? Comment rebondir face aux difficultés ?

Nous ne pouvons pas forcément faire grand chose au sujet de la crise financière mondiale mais que nous pouvons toujours choisir notre manière d’agir et de nous comporter à chaque instant. Il est impératif de garder son calme et de ne pas s’identifier avec la panique ambiante et d’utiliser son énergie pour innover et développer de nouvelles choses et des nouvelles manières de vivre et non pas de tomber dans la négativité ou la plainte. Bien sûr, je constate pour moi-même que ce n’est pas facile lorsque ça touche lourdement au portefeuille de rester zen, détaché et dans le lâcher prise ! Je vois aussi à quel point mon mental me plonge en un quart de seconde dans l’inquiétude et la peur alors même qu’en fait je ne sais pas ce qui se passera demain. De ce que je comprends, ma souffrance, mon anxiété est toujours liée à une identification avec l’extérieur et l’élimination de la souffrance passe par un changement d’état de conscience.

Pour ceux qui auraient encore un doute sur l’efficacité de la méditation, une récente étude du département de psychiatrie de l’Université Emory (UE) d’Atlanta, publiée dans la revue médicale Psychoneuroendocrinology en octobre le confirme : « Les individus qui pratiquent la méditation bénéficient d’une diminution des réactions comportementales au stress ».

Il existe de nombreux lieux de méditation ou des ateliers de développement personnel efficaces pour évacuer le stress, je suis sûr que vous pouvez en trouver un qui vous convient.

Site : http://meditationfrance.com/

Et pour se prendre en main positivement, des stages et des formations au Yoga de l’Art : http://www.laurier-rouge.com/

Illustration : collage de Catherine Mazarguil