mardi 4 août 2020

La joie !

dimanche 17 mai 2020

Recherchez la Vision




Message de White Eagle, guide spirituel amérindien de la Nation Hopi, 16 mars 2020.

RECHERCHEZ LA VISION

"Ce moment que l'humanité traverse peut être considéré comme un portail ou comme un trou. La décision de tomber dans le trou ou de passer par le portail dépend de vous. Si certaines personnes se sentent coupables et entrent dans la peur, consomment les informations 24 heures sur 24, avec peu d'énergie, nervosité et pessimisme, ils tomberont dans le trou. Mais si vous saisissez cette occasion pour vous regarder, repenser la vie et la mort, prendre soin de vous et des autres, vous traverserez le portail.

Prenez soin de votre maison, prenez soin de votre corps. Connectez-vous avec le corps central de votre maison spirituelle. Connectez-vous à l'égrégore de votre foyer spirituel. Corps, maison, corps central, maison spirituelle, tout cela est synonyme, c'est la même chose. Lorsque vous en prenez soin, vous prenez soin de tout le reste.
Ne perdez pas la dimension spirituelle de cette crise, ayez l'aspect de l'aigle qui, d'en haut, voit le tout, voit d'une vision plus large. Il y a une demande sociale dans cette crise, mais il y a aussi une demande spirituelle. Les deux vont de pair. Sans la dimension sociale, nous tombons dans le fanatisme. Mais sans la dimension spirituelle, nous tombons dans le pessimisme et le manque de sens.

Vous avez été préparé à traverser cette crise. Prenez votre boîte à outils et utilisez tous les outils à votre disposition.

Apprenez-en davantage sur la résistance des peuples autochtones et africains : nous avons toujours été et continuons d'être exterminés. Mais nous n'avons toujours pas cessé de chanter, de danser, d'allumer un feu et de nous amuser. Ne vous sentez pas coupable d'être heureux pendant cette période difficile. Vous n'aidez pas du tout en étant triste et sans énergie. Cela aide si de bonnes choses émanent de l'Univers maintenant. C'est par la joie que l'on résiste.

De plus, lorsque la tempête passera, chaque individu sera très important dans la reconstruction de ce nouveau monde. Vous devez être bien et fort. Et pour cela, il n'y a pas d'autre moyen que de maintenir une belle vibration, joyeuse et lumineuse. Cela n'a rien à voir avec l'aliénation. Il s'agit d'une stratégie de résistance.

Dans le chamanisme, il existe un rite de passage appelé la quête de la vision. Vous passez quelques jours seul dans la forêt, sans eau, sans nourriture, sans protection. Quand vous traversez ce portail, vous obtenez une nouvelle vision du monde, car vous avez affronté vos peurs, vos difficultés…

C'est ce qu'on vous demande. Laissez-vous profiter de ce temps pour effectuer vos rituels de recherche de vision. Quel monde voulez-vous construire pour vous-mêmes ? Pour l'instant, voici ce que vous pouvez faire : la sérénité dans la tempête. Calmez-vous et priez, méditez. Tous les jours. Établissez une routine pour rencontrer le sacré chaque jour.

De bonnes choses vont émaner de tout cela, ce que vous émanez maintenant est la chose la plus importante. Alors chantez, dansez, résistez à travers l'art, la joie, la foi et l'amour."

jeudi 5 mars 2020

Les mandalas symboliques de Catherine Mazarguil

http://www.alittlemarket.com/boutique/mudita_artdeco-1450925.html

http://www.alittlemarket.com/boutique/mudita_artdeco-1450925.html

http://www.alittlemarket.com/boutique/mudita_artdeco-1450925.html

http://www.alittlemarket.com/boutique/mudita_artdeco-1450925.html

http://www.alittlemarket.com/boutique/mudita_artdeco-1450925.html

Petits descriptifs des oeuvres, de haut en bas :

- Mandala Ciel de Terre / 40 cm x 40 cm / Au centre, le ciel comme une planète qui pulse, puis la matière minérale et le feu (rouge et or), puis la nature et l'émotion (les lotus et les coeurs), puis l'Univers et le ciel étoilé...

- Mandala Gaïa, la Déesse Mère / 50 cm x 50 cm / Dans la Tradition, Gaïa s'autoféconde pour donner naissance tout d'abord au ciel, à la mer, puis aux rochers et aux montagnes. Elle crée ensuite toutes sortes de créatures. Ici, sont représentés les trois états : le minéral/terre/rochers/matière, l'eau/la mer, le végétal, puis le cycle animal, il y a aussi un chaman... D'un bras Gaïa brandit une étoile qui se confond dans la vastitude de l'Univers, de l'autre elle distribue des bénédictions sous forme de fleurs à la Nature entière. Au centre du mandala, un petit miroir dans lequel se reflète notre oeil reconnaissant.

- Mandala les 5 Eléments / 40 cm x 40 cm / Un mandala représentant les cinq éléments selon la tradition Indienne du Yoga : Les Tattwas ou Tattvas. Le terme « tattva » signifie « principe, qualité ». Tout ce qui est créé, ce qui existe, l'est à partir de ces cinq éléments : PRITHIVI : la Terre, représenté par un carré jaune ; TEJAS : le Feu, qui prend la forme d'un triangle rouge la pointe en bas ; APAS : l'Eau, symbolisé par un croissant de lune ; VAYU : l'Air, représenté par un héxagone ; AKASHA : l'Ether, symbolisé par un cercle noir.

- Mandala L'Eveil du Papillon de Feu / 50cm x 50 cm - bords épais de 40 cm / Un mandala rempli des énergies du papillon qui s'éveille, déchire sa carapace de chenille, avant de prendre son envol et faire des volutes librement dans la nature. Le papillon représente symboliquement le pouvoir de la transformation personnelle, le renouvellement, la re-naissance, le passage serein à travers les différentes étapes (ou épreuves) de la vie. Associé à l'air, son élément, il symbolise également la légèreté de l'être et le détachement (prendre du recul sur les choses qui nous arrivent). Les couleurs cuivrées, utilisées pour le centre et l'extérieur du mandala, changent d'intensité en fonction de la lumière et selon votre positionnement par rapport au tableau.

- Mandala En Attendant le Printemps / 50 cm x 50 cm / Un mandala très frais, comme une bouffée d'air pur dans les parfums du réveil du printemps et des fleurs naissantes.

Créations à l'acrylique et techniques mixtes sur toiles, pour commander : http://www.catherine-mazarguil.com/index.php/mandala-pour-le-soin

Voir mon parcours artistique : www.catherine-mazarguil.com

Catherine Mazarguil anime chaque année, dans son atelier, des stages associant le mandala, le symbole et le yoga nidra : www.laurier-rouge.com

mardi 24 décembre 2019

samedi 1 juin 2019

Satprem : le vrai cri de la vie

Nous ne connaissons pas les ressorts secrets de la vie, ce qui pourrait changer un destin, ou un monde. Les grands secrets sont si simples qu'on ne les voit pas du tout comme l'oiseau mêlé à son feuillage
et qui jette son cri soudain,
et tout s'émeut,
et vit autrement.

Je vois si clair maintenant dans le destin des hommes et leur pouvoir caché - transparent. J'entends au loin la voix poignante d'Euripide : « Un chemin est là et nul ne le voyait », j'entends la voix tendre d'Antigone : « Privée des pleurs, des miens, selon quelle justice je dois descendre dans ce cachot creusé, dans ce tombeau inouï, Io ! rejetée infortunée, par les vivants et par les morts, ni vivante ni cadavre »... Io ! Son cri se répète et se répète, j'entends du fond des âges ce cri sur nos lèvres, maintenant, porté jusqu'à nous par tant de millions de peines, et je sais le secret... si simple que nul ne l'entend.

À quoi songes-tu, frère humain ? Là, dans ta rue de n'importe quand. Car c'est ce songe que tu deviens. Quel est ton cri, là, dans le remue-ménage de tous les jours ? Car c'est ce cri qui fait être - être quoi ? Un homme, un singe, une bête par millions ? ou un autre être inouï, Io ! Qui va sortir de son cachot ?

C'est si simple qu'on y pense pas.
Alors, à toi frère qui cherches, frère qui n'y penses pas, j'aimerais te dire ce battement de coeur de ton coeur, si futile et si puissant - si seulement tu y songes un instant au lieu de battre pour rien. Alors, sans rime ni raison, autre que mon amour pour rien, je te dis :

Ta peine dans la rue
et la cohue
n'est pas en vain.
Ne sais-tu pas
que nous venons
d'ailleurs.
Rappelle-toi, rappelle-toi.
Là, sur le boulevard des malheurs
appelle-le, appelle-le
ce grand Jour oublié
ce grand Vaste perdu.

Décrasse ta vieille nuit
mensongère.
Décrasse tes savoirs, tes peines,
tes futilités ressassées,
tes rien-du-tout de nulle part.
Crie, crie-le ce cœur
de ton cœur
et il viendra t'embrasser
combler ta peine, ta nuit, ton rien
et te saisir d'une douceur
inattendue
comme au début des Temps
comme si rien n'avait été
jamais,
ni su ni compris
sauf cet émoi
d'aucune langue, aucun âge
ce ressort tout-puissant
d'une seconde qui bat vraiment.
Car c'est le temps du tout-possible.
Car c'est le Temps d'un autre Âge

si tu veux, si tu y songes
vraiment.
Attrape, attrape le fil doré,
là, maintenant,
sur ton boulevard des Malheurs
et crie ton cri
VRAI,
et ta tombe s'ouvrira,
et le Destin sera changé.

Extrait de EVOLUTION II, Après l’Homme, qui ? Mais surtout, comment ? de Satprem, aux Editions Robert Laffont.

vendredi 4 janvier 2019

samedi 13 octobre 2018

La Beauté





Let beauty be your constant ideal
The beauty of the soul
The beauty of sentiments
The beauty of thoughts
The beauty of action
The beauty in the work
So that nothing comes out of your hands which is not an expression of pure and harmonious beauty.

And the Divine Help shall always be with you

/ by The Mother


Que la beauté soit votre idéal constant
La beauté de l'âme
La beauté des sentiments
La beauté des pensées
La beauté de l'action
La beauté dans le travail
Pour que rien ne sorte de vos mains qui ne soit l'expression d'une beauté pure et harmonieuse.

Et l'aide divine sera toujours avec vous.

/ Texte de La Mère



En illustration : Le Prince Jardinier (rosier buisson) en compagnie d'Eric Tabarly (rosier grimpant)... en direct du jardin de Mudita !